AboutKidsHealth est un site d'éducation sur la santé, destiné aux enfants et aux adolescents, et aux personnes s'en occupent.
Explorez le menu pour en savoir plus sur les problèmes de santé courants et sur les maladies complexes.

 

 

Rentrée scolaireRentrée scolaireBack to schoolRFrenchNAPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2018-04-09T04:00:00Z000Landing PageLearning Hub<p>Nos conseils sur la rentrée, qu’ils portent sur les devoirs ou la façon de garder vos enfants actifs, vous aideront à avoir une bonne année. </p><p>Pour la plupart des parents, septembre signifie la rentrée scolaire. Pour une année amusante et fructueuse, consultez nos conseils sur des sujets variant des devoirs à la lutte contre l’intimidation en passant par les moyens de garder les enfants actifs et en santé.</p><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Apprentissage</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>C’est avant tout pour s’instruire que les enfants fréquentent l’école. Obtenez des conseils sur tout un éventail de sujets liés à l’apprentissage.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=651&language=French">Étapes clés de la lecture et de l’écriture</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1903&language=French">Comment aider avec les problèmes de la lecture</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1899&language=French">Comment aider avec les problèmes de mathématiques</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=649&language=French">Comment stimuler les aptitudes de raisonnement spatial chez les enfants</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Temps d’écran</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>De nos jours, les appareils électroniques nous occupent tous longuement. Renseignez-vous sur les effets du temps d’écran excessif et comment le limiter.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=643&language=French">Temps d'écran: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=644&language=French">Temps d'écran: comment aider votre enfant à fixer des limites saines</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Relations</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Apprenez comment aider vos enfants à faire face aux aspects plus difficiles des relations à l’école et hors du milieu scolaire.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Intimidation</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=303&language=French">Intimidation</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=736&language=French">Cyber-intimidation, partie 1</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=737&language=French">Cyber-intimidation, partie 2</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=738&language=French">Cyber-intimidation : comment en parler à vos enfants</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Sexe</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=716&language=French">Éducation sexuelle: ce que les enfants doivent savoir et à quel moment</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=718&language=French">Éducation sexuelle des enfants: pourquoi les parents devraient parler de sexualité à leurs enfants</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=717&language=French">Éducation sexuelle des enfants: Huit conseils aux parents</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Santé mentale<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Apprenez comment aider les enfants qui ont du mal à supporter les pressions liées aux relations sociales et aux résultats scolaires.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=18&language=French">Anxiété: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=19&language=French">La dépression: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=289&language=French">L’automutilation chez les enfants et les adolescents: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=291&language=French">Le suicide chez les enfants et les adolescents: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=625&language=French">Image du corps : promouvoir une image corporelle positive</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=626&language=French">Résilience</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1964&language=French"> Auto-efficacité : comment l’inculquer à l’enfant</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Santé physique</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La santé favorise le bien-être et la réussite scolaire. Tout ce que vous devez savoir pour vous assurer que votre enfant est actif et mange sainement.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Le sommeil</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=645&language=French">Le sommeil : bienfaits et nombre d’heures recommandées</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=646&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre enfant à bien dormir</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=647&language=French">Conseils sur le sommeil : aider votre jeune à bien dormir</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Activité physique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=642&language=French">Activité physique : directives à l’intention des enfants et des jeunes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=641&language=French">Activité physique : bienfaits pour la santé et le bien-être</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1950&language=French">Renforcer les habiletés motrices de votre enfant</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Nutrition</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1436&language=French">Guide alimentaire canadien</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=639&language=French">Une alimentation saine et équilibrée peut favoriser la santé mentale de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1464&language=French">Idées de repas d'enfants d'âge scolaire, des préadolescents et d'adolescents</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=638&language=French">Alimentation saine pour les ados</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1466&language=French">Choix de boissons et d’aliments sains à l’extérieur de la maison</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Àpres l’école</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La rentrée scolaire est accompagnée de la reprise d’autres activités. Ces articles traitent de questions variant des sports à traverser la rue.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1982&language=French">Comment le port du casque permet de prévenir les traumatismes crâniens</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1983&language=French">Casque: Comment convaincre votre enfant de le porter</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1953&language=French">Sports organisés: une formule gagnante pour les enfants</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1957&language=French">Sécurité dans les terrains de jeu</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1955&language=French">Sécurité des enfants piétons</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1968&language=French">Sécurité aquatique et prevention des noyades</a></li></ol></div><br>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/back_to_school_learning_hub.jpgrentreescolaireviesaine
Lésions aux tissus mousLésions aux tissus mousSoft tissue injuriesLFrenchOrthopaedics/MusculoskeletalChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodySkin;Skeletal muscle;Ligaments;TendonsConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2014-06-17T04:00:00ZShawna Silver, MD, FRCPC, FAAP, PEng8.0000000000000064.0000000000000868.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Apprenez à reconnaître et à soigner une lésion aux tissus mous ainsi qu’à déterminer quand votre enfant peut reprendre sans danger ses activités habituelles.</p><h2>Qu’entend-on par lésion aux tissus mous?</h2><p>On compte, parmi les lésions aux tissus mous, les lésions à la peau, aux muscles, aux tendons, aux ligaments ou à certaines capsules articulaires (tissus qui entourent certaines articulations).</p><h3>Entorses et élongations</h3><ul><li>Les <a href="/Article?contentid=929&language=French">entorses</a> sont des lésions aux ligaments dues à un étirement excessif. Les ligaments sont les tissus qui relient deux os.</li><li>Les <a href="/Article?contentid=945&language=French">élongations</a> sont des lésions aux muscles ou aux tendons qui relient les muscles aux os.</li></ul><p>Ces formes de lésions aux tissus mous sont fréquentes. Elles sont habituellement mineures bien qu’elles puissent être très graves. De plus, elles peuvent se produire simultanément au même endroit.</p><br><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Les lésions aux tissus mous comprennent les élongations et les entorses. Les élongations sont des lésions aux muscles et aux tendons tandis que les entorses sont des lésions aux ligaments.</li> <li>La plupart des lésions aux tissus mous sont mineures. Elles exigent du repos, l’application de blocs réfrigérants, une compression et l’élévation de la partie du corps atteinte. La prise d’analgésiques en vente libre peut aussi réduire la douleur.</li> <li>Votre fournisseur de soins de santé vous précisera dans combien de temps votre enfant pourra reprendre ses activités habituelles.</li> </ul><h2>Symptômes des lésions aux tissus mous</h2> <p>Les lésions aux tissus mous sont douloureuses et provoquent une enflure. Selon leur gravité et leur emplacement, elles peuvent nuire aux activités qui requièrent l’usage de la partie du corps touchée. Les enfants ou les adolescents cessent l’activité qu’ils pratiquent lorsqu’ils se font une lésion grave aux tissus mous.</p><h2>Causes des lésions aux tissus mous</h2> <p>Les entorses et les élongations sont causées par une torsion, une contraction (s’il s’agit des muscles) ou un étirement excessif ou soudain des ligaments, des muscles ou des tendons. Ces mouvements étirent les fibres du muscle, du tendon ou du ligament en cause ou peuvent même les arracher de leur point d'attache (par exemple, un os).</p><h2>Prise en charge de votre enfant à domicile</h2> <p>Comme la plupart des lésions aux tissus mous sont mineures, les parents, les entraîneurs, les enseignants ou les autres soignants sont en mesure de s’en occuper. Dans les cas très légers, l’enfant peut habituellement poursuivre l’activité en cause.</p> <p>Pour déterminer si l’enfant peut reprendre son activité en toute sûreté, un parent ou un soignant qui en est responsable doit examiner la lésion. Cette personne doit aussi s’occuper de la blessure plus tard.</p> <p>Dans une situation idéale, les soins à la lésion permettront :</p> <ul> <li>d’atténuer les douleurs,</li> <li>d’immobiliser l’articulation,</li> <li>de minimiser l’enflure.</li> </ul> <p>L’enflure causée par la lésion peut nuire à la guérison.</p> <h3>Comment traiter une lésion</h3> <ul> <li>La lésion exige du repos et l’immobilisation de la partie du corps touchée. Votre fournisseur de soins de santé précisera si l’utilisation d’attelles, d’écharpes, de pansements ou de béquilles s’impose.</li> <li>Appliquez des glaçons ou un bloc réfrigérant pendant les 48 premières heures suivant la blessure. N’appliquez pas de glace directement sur la peau. Enveloppez-la d'abord d’un linge mince. Vous pouvez aussi employer un sac de légumes congelés ou de glace concassée qui prendra bien la forme de la partie du corps touchée. Appliquez le bloc réfrigérant pendant 20 minutes au plus aux deux ou trois heures ou selon les directives obtenues.</li> <li>Bien que la compression à l’aide de pansements élastiques puisse contribuer à réduire l’enflure lorsque votre enfant est actif, ils ne fournissent pas de soutien. Votre enfant devrait enlever les pansements pour se reposer ou dormir. Desserrez les pansements si les zones de part et d’autre deviennent engourdies. Les pansements trop serrés peuvent être responsables de l’engourdissement.</li> <li>Autant que possible, la partie du corps touchée doit être maintenue dans une position plus élevée que le cœur pendant deux jours suivant la blessure afin d’atténuer l’enflure. Par exemple, si votre enfant se blesse la jambe, il peut la maintenir soulevée à l’aide de coussins ou d’oreillers quand il est assis ou allongé.</li> <li>Les médicaments comme l'ibuprofène peuvent être utilisés au besoin afin de réduire la douleur et l’inflammation. Assurez-vous alors de suivre les instructions sur l'emballage ou les directives de votre fournisseur de soins de santé.</li> </ul> <h2>Quand mon enfant pourra-t-il reprendre ses activités régulières?</h2> <p>Votre fournisseur de soins de santé conseillera le retour progressif de votre enfant à ses activités selon le type de lésions dont il a fait l’objet. Pour les lésions mineures à modérées, le fait de bouger la partie du corps touchée et de faire des activités peu exigeantes rapidement permettra d’accélérer le rétablissement de votre enfant. Dans les cas plus graves, la guérison peut prendre jusqu’à quatre à six semaines et le fait d’être actif risque d’aggraver les lésions.</p><h2>Comment prévenir les lésions aux tissus mous</h2> <p>Le port d’un matériel de protection comme des casques ou des protecteurs de poignets peut permettre de prévenir les lésions. Pour protéger les articulations et les ligaments, les étirements et l’échauffement sont aussi très importants avant de pratiquer des activités physiques.</p><h2>Quand consulter un médecin</h2> <p>Communiquez avec votre médecin :</p> <ul> <li>si l’état de votre enfant ne s’améliore pas au bout de quatre ou cinq jours suivant la blessure responsable de la lésion,</li> <li>si votre enfant a besoin d’un examen médical avant de reprendre ses activités sportives ou autres,</li> <li>si la rougeur ou l’enflure dans la zone de la lésion empire,</li> <li>si votre enfant présente une fièvre.</li> </ul> <p>Communiquez immédiatement avec votre médecin si votre enfant présente une plaie cutanée importante ou si la sensation autour de la lésion diminue, car ce sont des signes permettant de croire que la blessure a atteint une autre partie du corps que les tissus mous.</p> <h3>Quand avoir recours aux services d’urgence</h3> <p>Rendez-vous aux services des urgences les plus près ou composez le 911 si :</p> <ul> <li>votre enfant ne peut pas se servir de la partie du corps touchée peu après s’être blessé,</li> <li>votre enfant présente un engourdissement, une sensation de froid ou une perte de sensation qui persiste à l'endroit touché;</li> <li>la partie du corps touchée n’a plus sa forme habituelle,</li> <li>votre enfant éprouve une douleur persistante ou intense qui ne diminue pas avec la prise de médicaments comme l'acétaminophène ou l'ibuprofène.</li> </ul>softtissueinjurieshttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/soft_tissue_injuries.jpg
Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité: présentation généraleTrouble de déficit de l’attention et hyperactivité: présentation généraleAttention deficit hyperactivity disorder: OverviewTFrenchPsychiatrySchool age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)BrainBrainConditions and diseasesCaregivers Adult (19+)NA2017-06-16T04:00:00ZAlice Charach, MD, MSc, FRCPC;Rosemary Tannock, PhD10.000000000000048.0000000000000683.000000000000Health (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Découvrez les causes et les symptômes principaux du trouble de déficit de l’attention, qui touche un enfant sur vingt.<br></p><h2>Qu’est-ce que le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité?</h2><p>Le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH) est un trouble du développement neurologique (une affection qui entraîne des différences subtiles dans le cerveau avant ou au moment de la naissance). Il se traduit surtout par les difficultés suivantes:</p><ul><li>régulation de l’attention;</li><li>maîtrise du comportement et des niveaux d’activité (impulsivité ou hyperactivité).</li></ul><p>Quand il n’est pas traité, le TDAH peut entraîner des difficultés sur le plan de l’apprentissage, de la maîtrise de soi, de la mémoire, des émotions, de l’amitié, des relations familiales et <a href="/Article?contentid=1923&language=French">d’autres aspects de la vie</a>.</p><br><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Le TDAH est un trouble du développement neurologique qui affecte la régulation de l’attention lors d’une tâche, du comportement et des niveaux d’activité.</li> <li>Le TDAH peut compromettre la capacité d’apprentissage, le rendement scolaire et les relations avec les pairs et la famille, entre autres.</li> <li>Le TDAH est plus fréquent quand un parent, un frère ou une sœur en est atteint. Les symptômes peuvent s’aggraver si un enfant est en situation de stress, comme dans le cas d’un divorce, de difficultés financières familiales, de parents agressifs ou irresponsables ou de conflit familial.</li> <li>Le TDAH est associé à certains troubles neurologiques, physiques et mentaux.</li> </ul><h2>Quelles sont les causes du TDAH?</h2> <p>Les causes exactes du TDAH sont inconnues. Cependant, deux types de facteurs, génétiques et environnementaux, sont associés à ce trouble.</p> <h3>Facteurs génétiques</h3> <p>Le TDAH est héréditaire. Lorsqu’un enfant est atteint du TDAH, il est probable qu’un de ses parents ou frères et sœurs le soit aussi. Quand un médecin diagnostique un TDAH à un enfant, il n’est pas rare que les parents présument qu’un membre de la famille proche en est atteint. Ceci étant dit, il n’existe actuellement aucun examen génétique qui permet de confirmer ou d’infirmer un diagnostic de TDAH.</p> <p>Les causes génétiques diffèrent selon chaque enfant. Les chercheurs étudient actuellement:</p> <ul> <li>les rapports entre les gènes;</li> <li>l’interaction entre les gènes et les facteurs environnementaux, et leur influence sur le comportement;</li> <li>l’influence des gènes sur la réaction au traitement.</li> </ul> <h3>Facteurs environnementaux</h3> <p>Parmi les facteurs environnementaux jouant un rôle dans le TDAH, on compte:</p> <ul> <li>le tabagisme ou la consommation d’alcool durant la grossesse;</li> <li>la naissance prématurée ou un faible poids à la naissance;</li> <li>l’exposition au plomb ou à d’autres toxines.</li> </ul> <p>D’autres facteurs environnementaux peuvent aggraver les symptômes de TDAH. Il s’agit de facteurs de stress familiaux comme:</p> <ul> <li>les difficultés financières;</li> <li>l’exposition à la violence;</li> <li>la séparation familiale;</li> <li>les parents agressifs ou irresponsables;</li> <li>la supervision ou le soutien inconstant, par exemple, si un parent ou soignant ne peut pas prendre en charge un enfant convenablement en raison de ses propres difficultés physiques ou mentales.</li> </ul> <h2>Quelle est la fréquence du TDAH?</h2> <p>En moyenne, le TDAH touche cinq pour cent des enfants d’âge scolaire dans le monde, soit environ un enfant sur 20. Le TDAH touche aussi quatre pour cent des adultes, soit un adulte sur 25.</p> <p>Ce trouble touche les garçons trois fois plus que les filles. Il est souvent plus simple de détecter et de diagnostiquer le TDAH chez les garçons, car ils ont tendance à être plus actifs. Il est par contre plus difficile de déceler le TDAH chez les filles, car leurs symptômes sont moins apparents, même si elles sont confrontées aux mêmes difficultés que les garçons sur le plan des compétences scolaires et sociales.</p><h2>Le TDAH se manifeste-t-il conjointement à d’autres troubles?</h2> <p>Le TDAH peut se manifester conjointement à d’autres troubles tels que:</p> <ul> <li><a>trouble du spectre autistique</a></li> <li>troubles du langage et de la parole;</li> <li>troubles particuliers de l’apprentissage;</li> <li>syndrome de de la Tourette et autres tics (troubles causant des mouvements ou des sons brefs, soudains et répétés);</li> <li><a>épilepsie</a></li> <li>trouble de l’acquisition de la coordination (TAC) (présumé quand la coordination d’un enfant est moins bonne que prévue par rapport à son âge et à son intelligence);</li><li> </li><li>lésion cérébrale acquise.</li><li> </li></ul> <p>Les enfants atteint du TDAH peuvent parfois présenter des problèmes de santé mentale comme l’<a>anxiété</a>, les troubles de l’humeur (comme la <a>dépression</a> ou le <a>trouble bipolaire</a>) ou <a href="/Article?contentid=1924&language=French">troubles du comportement</a>. Ces troubles peuvent nuire au rendement scolaire et entraîner des problèmes lors de l’adolescence.</p> <p>Le TDAH est aussi associé à des troubles physiques comme l’<a>asthme</a>, les troubles du sommeil et les problèmes auditifs et de vision.</p> <p>Environ deux tiers des enfants atteints du TDAH présentent au moins un autre trouble. Il est important de détecter si l’enfant présente un autre trouble avec le TDAH, car cela risque d’affecter le diagnostic et le traitement.</p><h2>Quand consulter un médecin au sujet du TDAH</h2> <p>Consultez votre médecin de famille si vous pensez que votre enfant peut être atteint du TDAH. Pour en savoir plus, consultez <a href="/Article?contentid=1923&language=French">la page signes and symptômes </a>.</p> <p>Si votre enfant a reçu un diagnostic de TDAH, votre médecin peut passer en revue <a href="/Article?contentid=1997&language=French">les stratégies en matière de responsabilités parentales</a> et, selon l’âge de votre enfant, envisager des <a href="/Article?contentid=1998&language=French">traitements médicaux</a>.</p><h2>Pour de plus amples renseignements</h2> <p>Pour de plus amples renseignements sur le TDAH, veuillez consulter les pages suivantes:</p> <p><a href="/Article?contentid=1923&language=French">TDAH: signes et symptômes</a></p> <p><a href="/Article?contentid=1997&language=French">TDAH: comment aider votre enfant à la maison</a></p> <p><a href="/Article?contentid=1999&language=French">TDAH: communiquer avec l’école de votre enfant</a></p> <p><a href="/Article?contentid=1998&language=French">TDAH: traitements médicaux</a></p> <h2>Sources de renseignements</h2> <p>Les sources de renseignements suivantes peuvent vous offrir un soutien et un complément d’informations sur le TDAH. </p> <h3>Sites Web</h3> <p><a href="http://www.ldao.ca/" target="_blank">Learning Disabilities Association of Ontario</a></p> <p><a href="http://www.caddac.ca/cms/page.php?2" target="_blank">Centre for ADHD Awareness, Canada - CADAC</a></p> https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/attention_deficit_hyperactivity_disorder_overview.jpgTDAH : présentation générale
Prévention de l’échaudurePrévention de l’échaudureScald preventionPFrenchPreventionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+)NA2013-09-19T04:00:00ZCharis Kelly, RN(EC), MN5.0000000000000077.0000000000000133.000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>Les liquides chauds sont la cause principale des brûlures chez les jeunes enfants. Apprenez à protéger vos enfants contre les échaudures.</p><p>Les liquides chauds sont la cause principale des brûlures (appelées échaudures) chez les jeunes enfants. On peut prévenir les échaudures.<br></p><h2>À retenir</h2> <ul> <li>Les liquides chauds sont la principale cause de brûlures chez les jeunes enfants. Une brûlure causée par le contact avec un liquide chaud s’appelle une échaudure.</li> <li>Les échaudures sont évitables. Ne laissez pas les enfants seuls près de boissons chaudes ou d’aires de préparation des aliments, notamment la cuisinière. Tournez les poignées des casseroles vers l’intérieur de la cuisinière.</li> <li>Si votre enfant a une échaudure, enlevez tous les vêtements qui recouvrent la blessure. Puis, refroidissez la brûlure avec de l’eau à la température ambiante ou une eau un peu plus froide pendant 20 minutes.</li> </ul><h2>Prévention des échaudures (brûlures dues aux liquides bouillants)</h2><ul><li>Éloignez vos enfants des aires de préparation des aliments.</li><li>Utilisez les brûleurs du fond sur la cuisinière et laissez les poignées des casseroles tournées vers l’intérieur.</li><li>Utilisez des protecteurs sur les éléments de cuisson de votre cuisinière.</li><li>Ne tenez jamais un enfant alors que vous buvez un breuvage chaud.</li><li>Placez les breuvages chauds hors de la portée des enfants.</li><li>Réduisez la température de votre eau chaude à 49 °C (120 °F) ou moins.</li><li>Surveiller toujours les enfants pendant leur bain. Ne laissez jamais un enfant seul dans un bain d’eau chaude. Installez un dispositif anti-brûlure sur vos robinets.</li><li>Gardez les appareils électroménagers et leurs cordons hors de la portée des jeunes enfants. Les appareils électroménagers comprennent les fers à repasser, les bouilloires et les fers à friser.</li></ul> <span class="asset-image-title">Premiers soins en ​cas de brûlures</span> <div class="asset-video"> <iframe src="https://www.youtube.com/embed/kwsiqf-1DzM?rel=0&hl=fr&cc_load_policy=1" frameborder="0"></iframe>  </div> <h2>La source<br></h2><p>Scalds and burns. Parachute. Retrieved from http://www.parachutecanada.org/injury-topics/item/scalds-and-burns</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/scald_prevention.jpg
Santé mentaleSanté mentaleMental healthSFrenchPsychiatryChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANANACaregivers Adult (19+)NALanding PageLearning Hub<p>Apprenez à soutenir le bien-être de votre enfant par l’activité, le sommeil et l’alimentation et à gérer divers troubles de santé mentale.</p><br><p>Ce centre offre des ressources pour soutenir la santé mentale de votre enfant grâce à l'activité physique, au sommeil et à la nutrition. Il offre également de l'information sur la reconnaissance, le traitement et la gestion d'une gamme de problèmes de santé mentale, y compris les troubles anxieux, le trouble bipolaire, la dépression, les troubles du comportement, l'anorexie mentale et le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH).<br></p><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Bien-être</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>​Les pressions de la vie quotidienne pendant la croissance d’un enfant peuvent mettre à l'épreuve sa santé mentale. Découvrez comment l’activité physique, de bonnes habitudes de sommeil, des limites au temps passé devant un écran et une alimentation équilibrée peuvent stimuler la santé mentale de votre enfant et l'aider à traverser les périodes difficiles.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Activité physique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=642&language=French" target="_blank">Activité physique: directives pour les enfants et les adolescents</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=641&language=French" target="_blank">Activité physique: bienfaits de l’exercice sur la santé et le bien-être</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Sleep</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=645&language=French" target="_blank">Sommeil: bienfaits et nombre d'heures recommandées</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=646&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à avoir une bonne nuit de sommeil</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=647&language=French" target="_blank">Comment aider votre adolescent à bien dormir</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Screen time</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=643&language=French" target="_blank">Temps d'écran: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=644&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à s’imposer de bonnes limites au temps qu’il passe devant un écran</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Nutrition</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=639&language=French" target="_blank">Comment un régime alimentaire équilibré et de saines habitudes alimentaires peuvent aider la santé mentale de votre enfant</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles anxieux<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Tout enfant éprouvera de l’anxiété à un moment ou à un autre car cela fait partie intégrante du développement. Toutefois, un trouble anxieux se manifeste lquand il affecte le quotidien. Apprenez-en davantage sur les signes, les symptômes et le spectre des troubles anxieux et de leur traitement.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=18&language=French" target="_blank">Anxiété: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=271&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=270&language=French" target="_blank">Les types de troubles anxieux</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=701&language=French" target="_blank">Traitement à l’aide des médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=702&language=French" target="_blank">La psychothérapie et les changements dans le mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Trouble obsessionnel-compulsif<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) se produit lorsqu’une personne souffre de pensées inquiétantes et intrusives et/ou suit des habitudes répétitives ou strictes pour être moins inquiète. En savoir plus sur les causes, les symptômes et les conséquences de ce trouble et comment vous pouvez aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=285&language=French" target="_blank">Trouble obsessionnel-compulsif: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=288&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=286&language=French" target="_blank">Comment les TOC affectent-ils la vie de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=709&language=French" target="_blank">Traitement à l’aide de la psychothérapie et des médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=287&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Dépression</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>La dépression est une maladie qui se manifeste par un sentiment de profonde tristesse ou un manque d'intérêt pour des activités qu'on aimait faire auparavant. Découvrez comment cette condition affecte l'humeur de l'enfant, le sommeil, la concentration et les niveaux d'énergie, et comment cela peut être traité.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=19&language=French" target="_blank">Dépression: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=284&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=707&language=French" target="_blank">Traitement à l’aide des médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=708&language=French" target="_blank">La psychothérapie et les changements dans le mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Trouble bipolaire</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble bipolaire entraîne une​ alternance entre les humeurs faibles et élevées pendant des jours, des semaines ou des mois. Découvrez le spectre du trouble bipolaire, les symptômes des épisodes maniaques et dépressifs et comment les médicaments, la thérapie et les changements de style de vie peuvent aider.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=279&language=French" target="_blank">Trouble bipolaire: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=280&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=704&language=French" target="_blank">Traitement à l’aide des médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=705&language=French" target="_blank">La psychothérapie et les changements dans le mode de vie</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Le suicide et l'automutilation</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Il arrive souvent qu’un enfant qui a des pensées suicidaires ou d'automutilation soit en même temps sous l’emprise d’une souffrance émotive envahissante. Apprenez comment aider votre enfant à composer avec des émotions perturbatrices, comment lui apporter du soutien et le protéger et où vous adresser pour obtenir de l’aide professionnelle.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=291&language=French" target="_blank">Le suicide chez les enfants et les adolescents:<br>présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=289&language=French" target="_blank">L'automutilation chez les enfants et les adolescents: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=290&language=French" target="_blank">Le risque de suicide: signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=293&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à composer avec des émotions perturbatrices</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=292&language=French" target="_blank">Comment protéger votre enfant</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles de l’alimentation</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les troubles de l’alimentation peuvent non seulement comporter des risques pour la santé de votre enfant mais aussi perturber votre vie familiale. Renseignez-vous sur les symptômes et la prise en charge de l’anorexie, de la boulimie, du trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement et de l’hyperphagie boulimique, et comment aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>L’anorexie mentale</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=268&language=French" target="_blank">L’anorexie mentale: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=269&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=267&language=French" target="_blank">Complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=700&language=French" target="_blank">Options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=266&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>La boulimie mentale</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=282&language=French" target="_blank">Boulimie mentale: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=283&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=281&language=French" target="_blank">Complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=706&language=French" target="_blank">Options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=294&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>Trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=274&language=French" target="_blank">Trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=275&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=273&language=French" target="_blank">Complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=703&language=French" target="_blank">Options de traitement</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=272&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li><li><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h3>L’hyperphagie boulimique</h3></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=277&language=French" target="_blank">L’hyperphagie boulimique: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=278&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=640&language=French" target="_blank">L’obésité: complications médicales</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=276&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH)</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH) est lié à des difficultés de régulation de l’attention et de maîtrise du comportement. Découvrez les principaux symptômes du TDAH chez les enfants et les adolescents, comment la maladie est diagnostiquée et comment aider votre enfant à la maison et à l’école.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1922&language=French" target="_blank">Trouble de déficit de l’attention et hyperactivité: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1923&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1997&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à la maison</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1999&language=French" target="_blank">Communiquer avec l’école de votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1998&language=French" target="_blank">Traitement à l’aide des médicaments</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles du comportement</h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Les troubles de comportement comprennent le trouble oppositionnel avec provocation et le trouble des conduites. Apprenez comment ces problèmes diffèrent de l’inconduite typique, comment la thérapie et les médicaments peuvent aider à les atténuer et comment vous pouvez gérer un comportement problématique à la maison.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1924&language=French" target="_blank">Les troubles du comportement: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1925&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=2000&language=French" target="_blank">Traitement à l’aide de la psychothérapie et des médicaments</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=2001&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à la maison</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Trouble de stress post-traumatique (TSPT)<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est directement lié à l’observation ou à l’expérience d’un événement terrifiant. Découvrez-en les symptômes principaux et apprenez comment le problème est diagnostiqué et comment la psychothérapie et les médicaments peuvent aider votre enfant.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1927&language=French" target="_blank">Trouble de stress post-traumatique: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1928&language=French" target="_blank">Signes et symptômes</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=2005&language=French" target="_blank">Traitement à l’aide de la psychothérapie et des médicaments</a></li></ol></div><div class="panel panel-primary"><div class="panel-heading clickable"> <span class="pull-right panel-heading-collapsable-icon"><i class="mdi mdi-chevron-down"></i></span> <h2 class="panel-title">Les troubles du cerveau et la santé mentale<br></h2></div><div class="panel-body list-group" style="display:none;"><p>Un trouble du cerveau est un problème médical, une maladie ou une blessure qui perturbe le cerveau et qui se développe avant ou après la naissance. Découvrez comment il peut compromettre l’apprentissage, l’humeur et les aptitudes sociales de votre enfant, comment en sont évaluées les conséquences sur sa santé mentale et comment l’aider à s’adapter.</p></div><ol class="list-group" style="display:none;"><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=1926&language=French" target="_blank">Les troubles du cerveau et la santé mentale: présentation générale</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=2002&language=French" target="_blank">Evaluer la présence de problèmes neuropsychologiques chez votre enfant</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=2003&language=French" target="_blank">Comment aider votre enfant à s’adapter</a></li><li class="list-group-item"> <a class="overview-links" href="/fr/Article?contentid=2004&language=French" target="_blank">Traitements actuels</a></li></ol></div><br>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/Mental_health_landing-page.jpgsantementaleviesaine

 

 

Allergie aux fruits de merAllergie aux fruits de merSeafood allergyAFrenchAllergyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)BodyImmune systemConditions and diseasesAdult (19+) CaregiversNA2014-12-18T05:00:00ZVy​ Kim, MD, FRCPC;Anna Kasprzak, RNHealth (A-Z) - ConditionsHealth A-Z<p>Reconnaissez quels aliments devrait éviter l’enfant allergique aux fruits de mer et apprenez à l’aider à gérer son allergie.</p><h2>Qu’est-ce qu’une allergie aux fruits de mer?</h2><p>Une allergie aux fruits de mer est une réaction à l’une ou l’autre des protéines présentes dans les crustacés, les mollusques ou le poisson. Les crabes, les homards et les crevettes sont des crustacés. Les palourdes, les huîtres et les moules sont des mollusques.</p><h2>Si mon enfant est atteint d’allergie aux fruits de mer, doit-il éviter tous les types de fruits de mer?</h2><p>Si votre enfant est allergique à un fruit de mer en particulier, consultez un allergologue (un médecin qui se spécialise dans le diagnostic et le traitement des allergies) avant de le laisser essayer d’autres types de fruits de mer. Certaines personnes peuvent être allergiques à un groupe de fruits de mer, comme les mollusques, mais être capables de consommer d’autres groupes de fruits de mer, comme les crustacés, pourvu qu’ils n’aient pas du tout été en contact les uns avec les autres. Parfois, une personne peut être capable de manger les crustacés et des mollusques, mais avoir tout de même une allergie au poisson.</p><p>De plus, une personne peut ne pas être allergique à une famille entière de fruits de mer. Par exemple, elle peut être allergique aux palourdes, mais pas aux autres types de mollusques.</p><p>Votre enfant pourrait devoir éviter de consommer tous les fruits de mer en raison du risque élevé de contamination croisée (voir plus bas), puisque différents produits de la mer sont souvent préparés dans les mêmes installations.</p><h2>Mon enfant sera-t-il toujours atteint d’une allergie aux fruits de mer?</h2><p>La plupart des enfants atteins d’une allergie aux fruits de mer conserveront cette allergie en vieillissant.</p><p>Un allergologue peut vous aider à déterminer le bon moment de tester votre enfant afin de déterminer si son allergie a disparu.</p><h2>Autres noms donnés aux fruits de mer</h2><p>Les fruits de mer peuvent se retrouver sous différents noms dans la liste des ingrédients. Apprendre à reconnaître ces noms peut vous aider à déceler des sources de fruits de mer cachées dans les aliments.</p><p>Lorsque vous achetez des aliments emballés, vérifiez toujours la liste des ingrédients au magasin et une seconde fois lorsque vous arrivez à la maison. C’est aussi une bonne idée de vérifier les ingrédients chaque fois que vous achetez l’aliment au cas où la recette aurait été modifiée. Vous pouvez aussi appeler le fabricant afin de vérifier si on a modifié la recette.</p><p>Le tableau suivant énumère quelques façons de nommer les fruits de mer. Consultez-le lorsque vous faites l’épicerie ou que vous appelez le fabricant de l’aliment.</p><table class="akh-table"><tbody><tr><td>Crustacés</td><td>Crabes, écrevisses, homards, crevettes</td></tr><tr><td>Mollusques</td><td>Palourdes, coques (oursin vert), conques, moules, pieuvres, huîtres, pétoncles, escargots, seiches (calmars, encornets)</td></tr><tr><td>Poisson</td><td>Anchois, bar, carpe, barbotte, omble, morue, anguille, flétan, hareng, maquereau, mahi-mahi, marlin (makaire), hoplostète orange, brochet, goberge, saumon, sardine, truite, thon (germon, thon à nageoires jaunes, bonite du Pacifique), vivaneau, poisson maigre<br></td></tr></tbody></table><h2>À retenir</h2><ul><li>Une allergie aux fruits de mer peut être différente d’une personne à l’autre : certaines personnes peuvent tolérer toute une famille de fruits de mer, mais ne peuvent en manger d’une autre. Des personnes peuvent tolérer certains crustacés, par exemple, mais d’autres personnes non.</li><li>La plupart des enfants atteints d’une allergie aux fruits de mer la conserveront en vieillissant. Consultez un allergologue de manière régulière afin de vérifier si des changements se sont produits dans l’allergie alimentaire de votre enfant.</li><li>Les sources de fruits de mer comprennent le café, le riz frit, la vinaigrette et la gélatine.</li><li>Afin de prévenir une réaction allergique, lisez toujours les étiquettes des produits alimentaires, évitez certains aliments si vous n’êtes pas certain des ingrédients qu’ils contiennent et évitez d’utiliser des ustensiles ou des contenants qui pourraient avoir été en contact avec des fruits de mer.</li><li>Si l’alimentation de votre enfant est limitée en raison de son allergie aux fruits de mer, un nutritionniste peut vous conseiller afin d’équilibrer son alimentation.</li></ul><h2>Sources de fruits de mer potentielles</h2><p>Les fruits de mer sont intégrés à un large éventail d’aliments emballés. Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques-uns des nombreux produits alimentaires pouvant contenir des fruits de mer.</p><table class="akh-table"><tbody><tr><td>Café</td><td>Produits de charcuterie (Bologne, jambon)</td></tr><tr><td>Riz frit</td><td>Gélatine</td></tr><tr><td>Hot-dogs</td><td>Guimauves</td></tr><tr><td>Vinaigrette (comme la vinaigrette César)</td><td>Soupes et sauces</td></tr><tr><td>Rouleaux printaniers</td><td>Sushi</td></tr><tr><td>SauceWorcestershire</td><td></td></tr></tbody></table><h2>Réduire le risque de contamination croisée</h2><p>La contamination croisée se produit lorsqu’une substance inoffensive entre en contact avec une substance nocive, un allergène potentiel ou une bactérie nuisible, par exemple. Si les substances se mélangent, la substance nocive altère l’autre substance, la rendant non sécuritaire à la consommation.</p><p>Les allergènes alimentaires peuvent contaminer d’autres aliments lorsque, par exemple, les mêmes contenants, ustensiles ou poêles entrent en contact avec une variété d’aliments.</p><p>Les contenants d’aliments en vrac entraînent un risque élevé de contamination croisée puisqu’ils sont souvent utilisés pour différents produits.</p><p>Assurez-vous d’éviter d’utiliser des ustensiles ou des contenants qui pourraient être entrés en contact avec des aliments pouvant causer des allergies et informez-vous des contaminations croisées possibles lorsque vous mangez à l’extérieur.</p><h2>Comment puis-je m’assurer que mon enfant reçoit tous les nutriments nécessaires s’il doit éviter les fruits de mer?</h2><p>Les principaux nutriments contenus dans le poisson comprennent les protéines, les acides gras oméga 3, la vitamine A, la vitamine B12, la vitamine D, la vitamine E, le calcium, le fer et le zinc. Votre enfant peut tout de même obtenir ces nutriments même s’il doit éviter les fruits de mer et les produits qui en contiennent.</p><h3>Les nutriments présents dans les fruits de mer que l’on retrouve dans d’autres aliments</h3><table class="akh-table"><thead><tr><th>Nutriment</th><th>Où le trouver</th></tr></thead><tbody><tr><td>Protéine</td><td>Lait, viande rouge, poisson, œufs, légumineuses, soya</td></tr><tr><td>Oméga 3</td><td>Huile de lin, edamame (fèves de soya), graines de radis, œufs oméga 3 enrichis de DHA</td></tr><tr><td>Vitamine A</td><td>Patate douce, citrouille, foie, fromage de chèvre, carottes, courge, épinard</td></tr><tr><td>Vitamine B12</td><td>Lait, fromage, foie, bœuf</td></tr><tr><td>Vitamine D</td><td>Lait boisson de soya enrichie en Vitamine D</td></tr><tr><td>Vitamine E</td><td>Épinard, poivron rouge, bette à carde, céréale de germe de blé, œufs, amandes, graines de tournesol</td></tr><tr><td>Calcium</td><td>Lait, boisson de soya enrichie en calcium, babeurre, fromage, yogourt, épinard, feuilles de chou, légumineuses</td></tr><tr><td>Fer</td><td>Épinard, purée de tomates, edamame, fèves de Lima, pois mange-tout, gruau instantané, céréales à déjeuner</td></tr><tr><td>Zinc</td><td>Céréales de son, germe de blé, fromage, lait, bœuf, graines de citrouille, fèves au lard</td></tr></tbody></table><h2>Si mon enfant est atteint d’une allergie aux fruits de mer, peut-il continuer à manger des sushis?</h2><p>Plusieurs sortes de délicieux sushi ne contiennent aucun fruit de mer. Si vous allez manger dans un restaurant de sushi, communiquez avec l’établissement à l’avance afin de leur mentionner l’allergie de votre enfant. Demandez si le restaurant peut préparer des sushis sans fruits de mer qui ne seront pas contaminés par des sushis qui en contiennent.</p><h2>Quand consulter un nutritionniste à propos d’une allergie aux fruits de mer?</h2><p>Si vous avez retiré plusieurs aliments de l’alimentation de votre enfant en raison d’une allergie aux fruits de mer, vous devriez consulter un nutritionniste. Il peut examiner les aliments que votre enfant a conservés dans son alimentation afin de vérifier s’il obtient les nutriments dont il a besoin. Si nécessaire, il peut recommander des aliments de remplacement que votre enfant peut manger en toute sécurité.</p><h2>Informations complémentaires</h2><p><a href="http://publications.gc.ca/collections/collection_2013/sc-hc/H164-156-5-2012-fra.pdf">Fruits de mer (le poisson, les crustacés et les mollusques) : un des dix allergènes alimentaires prioritaires</a></p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/seafood_allergy.jpg
Traitement de la constipation fonctionnelle chez votre enfantTraitement de la constipation fonctionnelle chez votre enfantFunctional constipation: Your child's treatment planTFrenchGastrointestinalPreschooler (2-4 years);School age child (5-8 years);Pre-teen (9-12 years);Teen (13-18 years)Large Intestine/Colon;RectumLarge intestine;Rectum;AnusNon-drug treatmentCaregivers Adult (19+)Constipation2013-10-08T04:00:00ZKatharine Williams, NP;Kimberly Colapinto, NP;Marina Strzelecki, Clinical Pharmacist;SickKids Constipation Working Group7.0000000000000070.00000000000001062.00000000000Health (A-Z) - ProcedureHealth A-Z<p>La constipation fonctionnelle survient quand un enfant retient ses selles. Renseignez-vous les causes et la façon dont elle peut être traitée.</p><h2>En quoi consiste la constipation fonctionnelle?</h2> <p>Le rectum comprend deux muscles, à savoir les sphincters anaux interne et externe, qui permettent l’expulsion des selles hors de l’organisme. Les contractions du sphincter interne ne dépendent pas de votre volonté, mais vous pouvez contrôler le sphincter anal externe.</p> <p>Quand les selles pénètrent dans le rectum, le sphincter anal interne se relâche. Le besoin d’évacuer les selles se fait ressentir quand celles-ci atteignent le sphincter anal externe.</p> <p>Si votre enfant relâche le sphincter externe comme il se doit, il est alors capable d’évacuer ses selles. Toutefois, s’il est atteint de <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=6&language=French">constipation</a> fonctionnelle, il les retiendra. Pour ce faire, il contracte le sphincter externe et les muscles fessiers, ce qui fait remonter les selles dans l’intestin. Il perd du même coup la sensation de besoin d’évacuer.<br></p><h2>Quels sont les signes de la constipation fonctionnelle?</h2> <p>Quand vous observez que votre enfant adopte régulièrement les positions suivantes, elles peuvent constituer des signes de constipation fonctionnelle :</p> <ul><li>​s’accroupir,</li> <li>se bercer,</li> <li>marcher sur la pointe des pieds en tenant le corps raide,</li> <li>se croiser les jambes,</li> <li>s’asseoir en appuyant les talons contre le périnée (région juste devant l’anus).</li></ul> <h2>La constipation fonctionnelle est-elle nuisible?</h2> <p>Quand votre enfant retient ses selles, son rectum et la partie inférieure de son côlon peuvent s’étendre. Votre enfant peut alors retenir ses selles beaucoup plus longtemps qu’en temps normal. Plus la période de stagnation dans le rectum est longue, plus les selles se déshydratent et durcissent. Ces dernières peuvent alors s’accumuler dans le rectum et y former un fécalome (masse d’excréments durcis).</p> <p>Par ailleurs, le rectum ne peut retenir qu’une certaine quantité de selles. Si les selles s’y accumulent, votre enfant peut éprouver une incontinence involontaire (se souiller accidentellement), c’est-à-dire, qu’il peut se produire une fuite d’une petite quantité d’excréments dans son sous-vêtement. Cela peut bien sûr être bouleversant tant pour vous que pour votre enfant.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>La constipation fonctionnelle n’est pas causée par un problème médical. Elle survient quand un enfant retient ses selles. Cela se produit habituellement parce qu’il craint d’éprouver les douleurs de l’expulsion de selles dures ou parce qu’il a peur de la toilette.</li> <li>Le traitement comporte une étape de fragmentation des fécalomes (masse de matières fécales durcies) pour vider l’intestin et une étape de maintien.</li> <li>Assurez-vous que le régime de votre enfant est riche en fibres et qu’il comporte quantité de légumes, de fruits et de liquides.</li> <li>Le traitement exige souvent la prise de médicaments et des rendez-vous de suivi réguliers chez le médecin durant une année ou deux. Soyez patient et poursuivez le traitement que recommande votre médecin.</li></ul><h2>Dois-je prévoir un régime alimentaire particulier pour mon enfant pendant son traitement?</h2> <p>Non. Votre enfant doit toutefois bénéficier d’un régime alimentaire équilibré intégrant des céréales entières, des légumes et des fruits afin d’obtenir les <a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=964&language=French">fibres</a> qui lui sont nécessaires pour faciliter l’évacuation des selles. Vous devez également veiller à ce qu’il boive beaucoup de liquides.</p> <h2>Comment puis-je éviter que mon enfant retienne ses selles dans le futur?</h2> <ul><li>Prévoyez trois périodes de cinq minutes aux toilettes, sans toutefois imposer une nouvelle routine à votre enfant.</li> <li>Selon son âge, veillez à ce qu’il soit le plus à l’aise possible lorsqu’il va à la toilette en vous assurant qu’il peut bien s’appuyer les pieds pendant qu’il est assis.</li> <li>Consignez le nombre de fois qu’il va à la selle.</li> <li>Ne le punissez pas s’il ne va pas à la selle durant les périodes prévues. Créez plutôt un système de récompenses pour les fois où il réussit à aller à la selle. L’objectif est de renforcer la bonne conduite et de passer le souillage sous silence.</li> <li>Assurez-vous de maintenir une attitude positive et compréhensive tout au long du traitement.</li></ul><h2>Comment la constipation fonctionnelle est-elle traitée?</h2> <p>Si votre enfant souffre de constipation fonctionnelle accompagnée de pertes de selles involontaires, il aura besoin d’un traitement. Ce dernier vise à ce que votre enfant évacue des selles volumineuses, lisses et faciles à expulser (type 3 dans le diagramme ci-dessous) sans pertes à une fréquence d’au moins une fois par jour.</p> <figure> <span class="asset-image-title">Échelle modifiée de la forme des selles de Bristol chez les enfants <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/IMD_stool_types_FR.jpg" alt="" /> <figcaption class="asset-image-caption">Cette échelle permet de déterminer si un enfant est atteint de constipation ou de diarrhées. Elle est utile tant aux parents qu’aux enfants. Les selles de type 3 ou 4 de l’échelle révèlent que l’appareil digestif est sain. </figcaption> </span></figure> <p>Le traitement de votre enfant comportera deux étapes :</p> <ol><li>une étape de fragmentation des fécalomes (masse de matières fécales durcies) pour vider l’intestin,</li> <li>une étape de maintien.</li></ol> <h3>Étape de fragmentation des fécalomes</h3> <p>À cette étape du traitement, votre enfant doit boire de grandes quantités de liquides et demeurer près d’une toilette. Assurez-vous d’inclure de l’eau et des boissons renfermant des électrolytes (comme du Gatorade ou une autre boisson pour sportif) dans son alimentation.</p> <p>Pour aider votre enfant à se vider l’intestin, vous devrez lui donner les médicaments suivants :</p> <ul><li>PEG3350</li> <li>Pico Silax.</li></ul> <p>Le médecin vous remettra une ordonnance pour ces médicaments et vous précisera la quantité exacte que vous devrez administrer à votre enfant quotidiennement. Vous pouvez consigner ces instructions ci-dessous.</p> <p><strong>PEG3350</strong></p> <p>Donnez ______grammes _____ quotidiennement pendant _____ jours. </p> <p><strong>Pico Silax</strong></p> <ul><li>Le matin, donnez ____ sachet(s) du médicament dilué dans 150 mL (5 onces) d’eau.</li> <li>____ heures plus tard, donnez _____ sachet(s) du médicament dilué dans 150 mL (5 onces) d’eau.</li></ul> <h3>Étape de maintien</h3> <p>Une fois que votre enfant se sera vidé l’intestin, vous devez continuer de lui donner les médicaments que lui a prescrits le médecin.</p> <p><strong>PEG3350</strong></p> <p>Donnez ____ grammes ____ par jour.</p> <p>Continuez de donner cette dose de maintien pendant au moins ______ mois.</p> <h2>Quand mon enfant pourra-t-il cesser de prendre ses médicaments?</h2> <p>N’envisagez pas de cesser l’administration des médicaments avant que votre enfant se porte bien durant 6 à 12 mois. Ne modifiez pas la dose de ses médicaments sans avoir consulté votre médecin. Ce dernier vous indiquera de réduire lentement les médicaments, ce qui se fait habituellement par quart de dose à des intervalles de 3 à 6 mois.</p><h2>Points importants</h2> <h3>Médicaments</h3> <ul><li>Les médicaments pour traiter la constipation sont sans danger tant que votre médecin suit votre enfant. Ils ne rendront pas l’intestin « paresseux ».</li> <li>Suivez les recommandations de votre médecin. Les étiquettes sur les médicaments fournissent des renseignements pour un usage général des produits et ne tiennent pas compte des besoins particuliers de chaque personne.</li> <li>Certains enfants ont besoin d’une dose de médicaments pour adultes, voire même une dose supérieure, afin d’arriver à évacuer correctement leurs selles.</li></ul> <h3>Constipation</h3> <ul><li>Vous aurez les meilleures chances de réussir le traitement de la constipation de votre enfant en veillant à ce qu’il aille à la selle sans précipitation au moins une fois par jour.</li> <li>Les récidives de constipation sont courantes chez les enfants même après un traitement efficace. Certains peuvent éprouver de la difficulté à aller à la selle jusqu’à l’adolescence.</li></ul> <h3>Souillage</h3> <ul><li>L’<a href="https://akhpub.aboutkidshealth.ca/article?contentid=3&language=French">incontinence</a> est involontaire. Votre enfant ne se souille pas pour être délibérément vilain.</li> <li>L’incontinence peut empirer au début du traitement et durer de 12 à 24 mois.</li></ul> <h3>Suivi</h3> <p>Le traitement de l’incontinence ne réussira que si vous prenez régulièrement des rendez-vous de suivi avec votre médecin. Par exemple, consultez votre médecin si vous estimez que le traitement de votre enfant devrait être modifié.​</p><h2>Sources</h2> <p>NASPGHN (2006). Evaluation and treatment of constipation in infants and children: recommendations of the North American Society for pediatric gastroenterology, hepatology and nutrition. Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition, 43: e1-13.</p> <p>Margolis, I. (2010). Treatment of Chronic Constipation and Encopresis.</p> <p>Rowan-Legg, A. (2011). Managing functional constipation in children. Paediatric Child Health, 16(10):661-665.</p> <p>Lane, M., Czyzewski, D., Chumpitazi, B., Shulman, R. (2011). Reliability and validity of a modified Bristol Stool Form Scale for children. Journal of Pediatrics, 159:437-441.​</p>https://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/functional_constipation.jpgConstipation fonctionnelle
Signaux que manifeste votre bébéSignaux que manifeste votre bébéUnderstanding your baby's feeding cuesSFrenchNutritionChild (0-12 years);Teen (13-18 years)NANAHealthy living and preventionCaregivers Adult (19+) Educators Hospital healthcare providers Community healthcare providers Remote populations First nationsNAhttps://assets.aboutkidshealth.ca/AKHAssets/nutrition_and_heart_conditions.jpg2013-09-27T04:00:00ZStephanie Gladman, RD, MHSc.;Elly Berger, BA, MD, FRCPC, FAAP, MHPE000Flat ContentHealth A-Z<p>Reconnaissez les signaux disant que votre bébé est prêt à ingérer des aliments solides et assurez sa sécurité pendant qu’il les consomme.</p><p>Vous pouvez commencer donner <a href="/Article?contentid=497&language=French">des aliments solides</a> à votre bébé vers l’âge de six mois. Autour de neuf à douze mois, votre bébé montrera des signes qu’il est prêt à se nourrir tout seul.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Les bébés peuvent commencer par des purées ou des aliments écrasés vers l’âge de six mois, alors qu’ils peuvent conserver la nourriture dans leur bouche, s’asseoir et contrôler leur tête de manière indépendante.</li> <li>Ne jamais forcer un bébé à manger. Plutôt, comprenez qu’ils peuvent traverser des phases où ils veulent plus ou moins de nourriture.</li> <li>Encouragez votre bébé à manger une variété d’aliments nutritifs et sains.</li></ul><p>Vous avez peut être observé que votre bébé a commencé à saisir de petits objets comme des jouets et ses aliments entre le pouce et l’index. L’acquisition de cette aptitude nommée préhension fine constitue un important jalon du développement et signifie que votre bébé sera peut être bientôt en mesure de tenir une cuillère et de se nourrir en même temps que vous le faites.</p><p>Vous observerez que votre bébé pourra progressivement commencer à prendre avec les doigts de petits morceaux d’aliments comme des bouts de pain grillé ou des céréales en forme de O. Il pourra mastiquer ces aliments avec les gencives et les avaler sans danger.</p> <a href="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/INM_NRC_track2-2_intro_to_food_pdf_fr.pdf" target="_blank"><figure><img alt="Intégration d’aliments solides à l’alimentation de votre bébé Télécharger le (fichier) PDF" src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/INM_NRC_track2-2_download_pdf_fr.png" /> </figure> </a> <h2>Signaux que manifeste votre bébé</h2><p>Alimenter votre bébé est un processus actif que vous et lui vous partagerez. Il faudra du temps avant que votre bébé puisse se nourrir seul. La solution est de partager cette période spéciale avec votre bébé en observant les signes et les aptitudes qu’il manifeste. Votre bébé peut mettre du temps à comprendre quoi faire de la nourriture que vous lui mettez dans la bouche ou comment mastiquer et avaler des aliments solides. Faites preuve de patience. Cela peut prendre quelques semaines avant qu’il sache réellement ce en quoi consiste l’action de manger.</p><p> <strong>Ne</strong> forcez <strong>jamais</strong> votre bébé à manger! Les nourrissons sont très aptes à déterminer la quantité de solides et de liquides qu’ils doivent consommer. Ils peuvent manger plus ou moins par moment. Respectez les souhaits de votre bébé. Votre rôle <strong>n’est</strong> <strong>pas</strong> de le faire manger, mais de lui fournir des aliments sains et nutritifs et de lui servir de modèle en ce qui a trait aux bonnes habitudes alimentaires.</p><p>Les bébés peuvent manifester leur intérêt dans la nourriture en vous observant attentivement, en s’emparant de vos aliments ou de vos ustensiles ou en ouvrant la bouche pendant que vous mangez. Une fois que votre bébé consomme de façon routinière des aliments solides aux repas, vous découvrirez peut être qu’il préfère certaines saveurs ou textures. Il faut parfois offrir un aliment à un bébé ou à un enfant de dix à vingt fois à des moments différents avant qu’il l’accepte. Un bébé ou un enfant est plus susceptible d’accepter un aliment s’il vous voit en manger.</p><h2>Risques pour la sécurité</h2><p>Les bébés doivent être surveillés de près par un adulte pendant qu’ils mangent. Vos enfants plus âgés peuvent aimer vous aider à nourrir votre bébé, mais ils risquent de ne pas savoir quelles sont les textures appropriées pour lui ou reconnaître les signes d'<a href="/Article?contentid=1463&language=French">étouffement</a>. Ne laissez pas un enfant plus âgé nourrir un bébé ou un jeune enfant à moins qu’il soit sous la surveillance d’un adulte.</p><h2>Composer avec les dégâts des repas </h2><p>Nourrir un bébé est une activité inévitablement salissante. Ne vous en faites pas lorsque les aliments se répandent sur la chaise haute ou le sol. À mesure que la coordination de votre bébé s’améliorera, celui ci avalera davantage de nourriture et en laissera moins tomber. L’usage d’un tapis anti éclaboussure peut être utile.</p>
Arthrite psoriasiqueArthrite psoriasiquePsoriatic arthritisAFrenchRheumatologyChild (0-12 years);Teen (13-18 years)Body;SkinSkeletal systemConditions and diseasesAdult (19+)Joint or muscle pain;Painhttps://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/arthritis_psoriatic_MED_ILL_EN.jpg2017-01-31T05:00:00ZJennifer Stinson RN-EC, PhD, CPNPLori Tucker, MDAdam Huber, MSc, MD, FRCPCLynn Spiegel, MD, FRCPCLaura Schanberg, MDPatrick McGrath, OC, PhD, FRSC7.0000000000000062.00000000000000Flat ContentHealth A-Z<p>L’arthrite psoriasique s’agit d’un type d’arthrite que l’on retrouve chez les personnes atteintes d’une maladie de la peau appelée psoriasis.</p><h2>Qu’est-ce que le psoriasis et l’arthrite psoriasique?</h2><p>Le psoriasis est une maladie de la peau. Le psoriasis est un rash produisant des plaques rouges et dont la peau ressemble à de petites écailles. Le rash survient habituellement sur le cuir chevelu, derrière les oreilles, sur les paupières, les coudes, les genoux, les fesses, ou encore dans le nombril. Les ongles de certaines personnes atteintes de psoriasis ont des creux et des bosses.</p><p>Certaines personnes ayant cette maladie sont également atteintes d’arthrite. Ce type d’arthrite s’appelle arthrite psoriasique. Parfois, le psoriasis apparaît avant l’arthrite, parfois c’est l’inverse. Des antécédents familiaux de psoriasis sont un indice important pouvant mener au bon diagnostic.</p><h2>À retenir</h2> <ul><li>Le psoriasis se présente sous la forme d’une éruption cutanée rouge et écailleuse sur le cuir chevelu, derrière les oreilles, sur les paupières, sur les coudes, sur les genoux, sur les fesses ou dans le nombril.</li> <li>L’arthrite psoriasique touche de 3 % à 10 % des enfants atteints d’AIJ.</li> <li>Il peut être modéré ou, au contraire, être grave et persister jusqu’à l’âge adulte.</li></ul><h2>Faits éclairs sur l’arthrite psoriasique</h2> <figure> <span class="asset-image-title">Polyarthrite psoriasique</span> <img src="https://assets.aboutkidshealth.ca/akhassets/arthritis_psoriatic_MED_ILL_FR.jpg" alt="" /> <figcaption class="asset-image-caption">La polyarthrite psoriasique touche tant les hommes que les femmes. Elle se caractérise par des ongles de couturière, des doigts et des pieds enflés, de la douleur dans les articulations et des éruptions cutanées rouges qui se desquament.</figcaption> </figure> <p>L’arthrite psoriasique touche autant les hommes que les femmes. Elle se caractérise par des ongles de couturière, une enflure des doigts ou des orteils, de la douleur articulaire et un rash rouge et écailleux.</p><p>Voici quelques faits sur ce type d’arthrite :</p><ul><li>On le retrouve chez 3 à 10 % des jeunes atteints d’AIJ.</li><li>Il apparaît à tout âge.</li><li>Il touche autant les garçons que les filles.</li><li>Il peut toucher peu ou beaucoup d’articulations.</li><li>Tout comme l’arthrite reliée à l’enthésopathie, l’arthrite psoriasique peut s’attaquer aux hanches ou au dos.</li><li>Les doigts et les orteils dont les tendons enflent ou s’inflamment peuvent ressembler à des saucisses. C’est ce qu’on appelle dactylite.</li><li>Il y a un risque modéré de maladie oculaire appelée uvéite.</li></ul><p>Certains enfants et adolescents ont une arthrite psoriasique relativement légère. D’autres ont des symptômes graves qui peuvent continuer à l’âge adulte.</p>

Nous tenons à remercier nos commanditaires

AboutKidsHealth est fier de collaborer avec les commanditaires suivants, qui nous aident à accomplir notre mission, qui consiste à améliorer la santé et le mieux-être des enfants canadiens et étrangers, en leur donnant accès sur Internet à des renseignements sur les soins de santé.